B1 – Poétiques de la représentation

Responsable: Isabelle GADOIN

Projet scientifique 2018-2022

La thématique que l’équipe B1 se propose de travailler (« Vitesses : questions de tempo dans la littérature et les arts ») est dans l’esprit de notre époque : l’injonction de la vitesse touche tous les domaines de la société contemporaine ; on lui obéit en répondant dans l’urgence à toutes sortes d’ultimatums nés des impératifs socio-économiques d’un monde globalisé ; ou à l’inverse on lui résiste en se réclamant délibérément du droit à la lenteur, en particulier au nom d’une naturalité de ce droit (rythme biologique, naturel, etc.). Toutefois, notre objectif ne sera pas d’étudier cet impératif contemporain de la vitesse (les thèses dystopiques de Paul Virilio sur l’accélération imposée par le monde moderne, la standardisation et la mondialisation des affects, sont bien connues). Il s’agira plutôt de montrer comment littérature et arts visuels déclinent les multiples nuances des notions de vitesse / tempo / allure / cadence – en laissant de côté la question du rythme, déjà abondamment travaillée, depuis Gilles Deleuze (dans Différence et répétition, 1968) jusqu’aux nombreux travaux d’Henri Meschonnic.

La vitesse n’est jamais que relative, comme l’a démontré Einstein (malgré la contradiction que Bergson tenta de lui apporter dans Durée et simultanéité, 1922) : la vitesse de l’objet est liée à un observateur référent qui doit s’imaginer, lui, un instant immobile pour pouvoir la mesurer, le temps de la mesurer – hors de cet instant, il est pris lui-même dans son propre déplacement. Quelle est la vitesse du lecteur ? du regardeur devant un tableau ? ou une photographie ? du spectateur, au théâtre ou au cinéma ? Comment ce dernier mesure-t-il le mouvement auquel il est sensible ? Voit-on vraiment « instantanément » le tableau que le peintre a mis si longtemps à composer ? Et l’œuvre visuelle fixe ne permet-elle pas la représentation de la vitesse ? Il faudra également poser la question des nouvelles technologies et de la manière dont celles-ci bouleversent et redéfinissent notre rapport à la lecture et à la réception de l’œuvre d’art.

Parmi les axes envisagés :

Création, performance, réception

  • Temps de la création
  • Performance : traduire le mouvement / question des nouveaux tempos (nouvelles technologies et médiums virtuels : cyber-poésie, etc.)
  • Réception / tempo de la lecture (lecture du livre ou lecture sur tablettes…)

Effets de tempo dans les œuvres

  • changements de vitesse : accélération, décélération
  • vitesse continue et ses effets de fascination
  • conflits de vitesses (l’accent sera mis sur les ruptures et accidents)

Les valeurs esthétiques (et éthiques) de la vitesse

  • l’éloge de la rapidité / lenteur
  • formes brèves, formes rapides
  • Transcrire le mouvement dans le texte / dans l’image.

Actions associées : Dire – Discours, Images – Représentations ; L’ethos du compilator – Auteur et désœuvrement ; Les lieux de la création ; Francophonie ; Pastorale, anti-pastorale, post-pastorale dans la littérature de langue anglaise; théâtre de la Renaissance …

 

Liste des membres:

Membres à titre principal Membres associés Doctorants
BOILLET, Étienne (MCF)
BRIAND, Michel (PR)
CAMELIN, Colette (PR émérite)
CHORIER-FRYD, Bénédicte (MCF)
CONCOLINO, Bianca (MCF)
DROUET, Pascale (PR)
FAURE-GODBERT, Sylvaine (MCF)
GADOIN, Isabelle (PR)
GUILBARD, Anne-Cécile (MCF)
HOLDEFER, Charles (MCF)
JULIEN, Anne-Yvonne (PR)
LOUVEL, Liliane (PR émérite)
McKEOWN, Andrew (MCF)
MÉRY, Lisa (MCF)
NOIRARD, Stéphanie (MCF)
RANNOUX, Catherine (PR)
GILLET, Nelly
HOFFMAN, Catherine
ROCHE LIGER, Cathy
TRUCHOT, Pierre-Jean
DESCHAMPS SEGURA, Marceau (dir. Pascale Drouet)
ELLOUZ, Wael (dir. Pascale Drouet)
ESKANDARI, Fazeleh (dir. Isabelle Gadoin)
GAVIN, Dominic (dir. Pascale Drouet)
GERMAIN, Cédric (dir. Michel Briand)
HOARAU, Alexandre (dir. Pascale Drouet)
MANCIATI, Silvia (dir. Bianca Concolino)
MERISIER, Sterling (dir. Isabelle Gadoin)
PEILLON, Juliette (dir. Anne-Yvonne Julien)
SALARDAINE, Francoise (dir. Pascale Drouet)