CAMELIN, Colette

NOM, Prénom : CAMELIN, Colette
Section CNU (Qualification(s)) : 9e (professeur émérite de littérature française du 20e siècle)
Équipe : FORELL B1
Coordonnées : colette.camelin@free.fr


SUJETS DE RECHERCHE :

  • Poésie française de la première moitié du 20e siècle.
  • Littérature et philosophie (Spinoza, Nietzsche, Bergson)
  • Littérature et sciences du vivant.
  • Réception de la culture chinoise au début du 20e siècle.
  • Humanisme au début du 20e siècle.

 

LABORATOIRES ET PROJETS DE RECHERCHE

Laboratoires

  • FORELL B1

Projets de recherche

  • Humanisme et modernité entre 1890 et 1914.

 

RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES

Responsabilités éditoriales

  • Cahiers Victor Segalen

Sociétés de spécialistes nationales ou internationales :

  • Société d’Étude de la Littérature française XXe XXIe siècles (SELF XX-XXI)
  • Société des Amis de Victor Segalen (membre du bureau)
  • Société des Amis de Blaise Cendrars (membre du bureau)
  • Société des Amis de Remy de Gourmont
  • Centre culturel international de Cerisy-la-Salle

Comités scientifiques de manifestations scientifiques

  • Journée d’étude Victor Segalen (University of Kent, Cantebury) 22 avril 2016.

Organisation de manifestations scientifiques

  • Colloque au Centre Culturel International de Cerisy 8-15 Juillet 2013 1913 cent après : enchantements et désenchantements, en collaboration avec Marie-Paule Berranger.
  • L’Intensité : formes, forces, variations (avec Michel Briand et Liliane Louvel) Université de Poitiers 2009.

 

PRINCIPALES PUBLICATIONS

Livres

  • Édition critique (en collaboration avec Carla Van den Bergh) de Victor Segalen, Premiers écrits sur l’art (Gauguin, Moreau, sculpture) (443 pages), Champion, 2011, dans le cadre des d’œuvres complètes de Segalen dirigées par Philippe Postel.
  • L’imagination créatrice de Saint-John Perse, Hermann, 2007 (182 pages).
  • Saint-John Perse, Vents, Chronique, Chant pour un équinoxe, en collaboration avec Joëlle Gardes Tamine, L’Atlande, 2006 (222 p.)
  • Éclats des contraires, la poétique de Saint-John Perse, CNRS Editions, novembre 1998 (315 p.), réédition octobre 2006.
  • Bibliographie des Écrivains Français : Saint-John Perse, en collaboration Catherine Mayaux, éditions Champion-Memini, mai 2003 (340 pages, 1941 références commentées).
  • La “ rhétorique profonde ” de Saint-John Perse, en collaboration avec Joëlle Gardes-Tamine, éditions Champion-Slatkine, 2002 (241 p.).

Édition et coordination de volumes collectifs

  • 1913 cent ans après, enchantements et désenchantements, en collaboration avec Marie-Paule Berranger, Hermann, 2015 (575 pages).
  • Exotisme et altérité. Segalen et la Polynésie, Cahiers Victor Segalen n°2 éditions Champion, 2015.
  • Le Mythe de la Chine impériale, Cahiers Victor Segalen n° 1, dirigé par Colette Camelin et Philippe Postel, éditions Champion, 2013
  • L’Intensité : formes, forces, variations (avec Michel Briand et Liliane Louvel), La Licorne, Presses Universitaires de Rennes, 2011.
  • Frédéric Jacques Temple, l’aventure de vivre, La Licorne, Presses Universitaires de Rennes, 2010.
  • Les Écritures secrètes (avec Michel Briand et Liliane Louvel), La Licorne, Presses Universitaires de Rennes, 2009.
  • Saint-John Perse sans masque, Lecture philologique de l’Œuvre, édition critique sous la direction de Joëlle Gardes Tamine, en collaboration avec Catherine Mayaux et Renée Ventresque. La Licorne, Poitiers, octobre 2002 (417 p.), réédition revue et corrigée, juillet 2006 (455 p.).
  • L’Éloge et le blâme, L’Ecole des Lettres II, 15 avril 2001.
  • « Lire Ethiopiques de L. S. Senghor en classe de terminale littéraire », numéro spécial de L’Ecole des lettres II, n°12 1er avril 1998

Articles (sélection)

  • « On “Imposed Interpretation” in Literary Criticism: The Issue of “French Theory” »  Social Science in China vol. 37, n° 3, July 2016, Beijing, Taylor & Francis Online. It is available at: http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02529203.2016.1194640.
  • « J’ai tué de Cendrars : une réclame pour la guerre ? » Cendrars et la Grande Guerre, Feuille de route, n° 54, octobre 2016, p. 90-109.
  • « 1913 : dernière année du dix-neuvième siècle ? Apogée d’une modernité ? » Revue Atala Cahiers de culture et de sciences humaines n° 18 Découper le temps : périodisations plurielles en histoire des arts et de la littérature, Rennes, 2015 (p. 217-237).
  • « Le désir d’ouvert », Lorand Gaspar et la matière-monde, Marie-Antoinette Laffont-Bissaye dir., L’Harmattan, 2015 (p. 150-165).
  • « L’exote et ses autres » Exotisme et altérité Segalen et la Polynésie, Champion 2015 (p. 13-25).
  • « Jaurès et Péguy face au “monde moderne” en 1913 », 1913 cent ans après enchantements et désenchantements, Hermann, 2015 (p. 75-106).
  • Traduction en chinois: “Humanisme et nationalisme en France” Sur le devant de la scène de la recherche,  Shanghai, décembre 2014
  •  http://www.rmlt.com.cn/2014/1211/357875.shtml
  • Traduction en Chinois: C. Camelin, “Nom Caché” de Victor Segalen, Hommage à Victor Segalen, édité par Bei Huang, ECNU PRESS, Shanghai, 2014 (p. 226-232).
  • Traduction en chinois : C. Camelin,  « Pensée taoïste et philosophie dionysiaque chez Hermann Hesse et Marguerite Yourcenar » traduit en chinois par Wang Chuming, dans la revue Dialogue transculturel n° 28, Université de Pékin, novembre 2011 (p. 305-324).
  • « Pensée taoïste et sagesse dionysiaque (Hermann Hesse, Victor Segalen et Marguerite Yourcenar) », Idées de la Chine au XIXe siècle, entre France et Allemagne, sous la direction de  Marie Dollé et Geneviève Espagne, éditions Les Indes savantes, avril 2014 (p. 329-346).
  • « De Berlin à Pékin : Les trois sauts de Wang-lun d’Alfred Döblin », actes du Colloque Le Mythe de la Chine impériale (Université de Tours, juin 1010), Cahiers Segalen n° 1, dirigé par Colette Camelin et Philippe Postel, éditions Champion, 2013 (p. 135-155).
  • « L’œuf, l’hélice et la spirale les intuitions scientifiques de Cendrars vues depuis le xxie siècle », Aujourd’hui Cendrars, (1961-2011), colloque organisé par Christine Le Quellec-Cottier et Myriam Boucharenc, Université de Lausanne, mai 2011, Champion, 2012 (p. 327-344).
  • « Du ravissement de Lao-tseu à la clairvoyance de Segalen », Figures du ravissement, édité par Michel Briand, Anne-Yvonne Julien et Liliane Louvel, La Licorne, PUR, juin  2014 (p. 53-66).
  •  « Bovarysme et tragique », Après le Bovarysme, numéro 9 de Fabula LHT dirigé par Marielle Macé, mars 2012 (12 pages).
  • « Le cœur et les mains : l’intelligence du corps dans les romans de Gisèle Bienne », Gisèle Bienne, figures de l’altérité, études réunies et présentées par Catherine Rannoux, La Licorne n° 95, avril 2011 (p.103-118).
  • « Le visage et le nom dans Stèles, Équipée et Thibet de Victor Segalen », Le Visage, textes réunis et présentés par Marie-Annick Gervais Zaninger, Presses universitaires de Nancy, 2012 (p. 39-54).
  • « Segalen critique et romancier : des études sur Gauguin à un Gauguin imaginé », L’écrivain critique, textes réunis par Marie-Paule Berranger, Septentrion, février 2012 (p.  181-198)
  • « Territoires à l’épreuve de l’Autre : de l’île du Maître-du-jouir à l’archipel de Glissant », conférence d’introduction au colloque Le Clézio, Glissant, Segalen : la quête comme déconstruction de l’aventure, sous la direction de Claude Cavallero, comité scientifique : Colette Camelin, Claude Cavallero et Jean-Pol Madou, Presses de l’Université de Savoie, janvier 2012 (p. 15-35).
  • « Gauguin et le Maître du jouir de Segalen », L’exotisme ou la tentation d’une histoire immobile, actes du Colloque des 26 et 27 mai 2011 à l’Université de Bretagne occidentale, Faculté Victor Segalen, édités par Yves Moraud, Abbaye de Daoulas, septembre 2011, p. 48-55.
  • « Océanie : Eden, sauvagerie, mélancolie », L’Ailleurs depuis le romantisme, sous la direction de Daniel Lançon et Patrick Née, Hermann, 2009 (p. 191-216).
  • « ”L’intense travail mental de l’artiste” : Gustave Kahn et Paul Gauguin », Gustave Kahn, études réunies par Sophie Basch, Classiques Garnier, 2009 (p. 323-339).
  • « Parmi les notes du voyageur, des fragments de poèmes inachevés : Saint-John Perse, Croisière aux îles Éoliennes (Aspara), 13-31 juillet 1967 », Notes, notations et carnets de voyage, textes réunis par Marie-Paule Berranger, Presses Universitaires de Caen, 2009 (p. 181-196).
  • « La science et la beauté dans Apprentissage », Nunc, numéro spécial Lorand Gaspar dirigé par Maxime del Fiol, novembre 2008 (p. 68-75).
  •  « “Les temples brillent de tout leur sel” : Amers (1957) ou le retour en Grèce de Saint-John Perse », Colloque international Le Voyage en Grèce, Institut français d’Athènes, 24-25 septembre 2004, École française d’Athènes, 2007 (p. 261-281).
  • “ Approches de la lumière : Einstein et Gaspar ”, in Lorand Gaspar, Le Temps qu’il fait, mars 2004 (p. 155-166).
  • Alfieri, auteur de la Vita : une figure nietzschéenne — un “ grand style ” et un “ esprit libre ”, Colloque Alfieri et la culture française, Paris-Poitiers 20-23 novembre 2003, Vittorio Alfieri et la culture française, L’Âge d’homme, 2004 (p. 69-77).
  • « La sculpture de Gauguin dans les écrits polynésiens de Segalen », Colloque Segalen : ce que le poème dit du poème, à l’Ecole Normale Supérieure, 23 et 24 mai 2003, actes réunis par C. Doumet, Presses Universitaires de Vincennes, 2005 (p. 131-149).
  • « “Le Maître du jouir” : Gauguin et Zarathoustra sculptés par Segalen », Colloque Gauguin : héritage et confrontations, Université de Polynésie française, Tahiti, 6-8 mars 2003, Éditions Le Motu, Tahiti, 2003 (p. 204-213).
  • “ Empreintes nietzschéennes dans Stèles et Équipée ” dans Victor Segalen , Journées d’agrégation à l’Université de Nantes, Cahiers Victor Segalen , n° 6, mars 2000 (157-176).
  • “ Notre Spinoza: la pensée du corps dans la poétique de Saint-John Perse”, Saint-John Perse face aux créateurs, Colloque international présenté par Joëlle Gardes-Tamine, Aix-en-Provence, 15,16 et 17 décembre 1994, Souffle de Perse, n° 5/6, Aix-en-Provence, 1995 (p. 164-179).

Conférences à l’étranger (récentes)

  • « La naissance de l’art du 20e siècle à Montmartre : 1 Cabarets, peintres impressionnistes et postimpressionnistes (1880-1900 » Université FUDAN, Shanghai, 29 mai 2016.
  • « La naissance de l’art du 20e siècle à Montmartre : 2 L’avant-garde à Montmartre (1900-1914) » Université FUDAN, Shanghai, 2 juin 2016.
  • « Humanisme et nationalisme, 1789-1914 », Université FUDAN, Shanghai, 7 mai 2015.
  • « L’humanisme de Jaurès », Université FUDAN, Shanghai, 9 mai 2015.
  • Le Feu de Barbusse à l’institut « Esprit » de Tunis (préparation aux grandes écoles d’ingénieurs tunisiennes et françaises) les 18-19 et 20 février 2015.

 Travaux de vulgarisation

  • Article : Une initiation à la vie et à la poésie au début du 20e siècle: Blaise Cendrars et Sonia Delaunay, Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France Revue Les découvreurs avril 2016.

Compte rendus (choix) :

  • Roger Martin du Gard, Écritures de la guerre, Paris : Gallimard, 2014, 267 pages, Fabula mars 2016.
  • Au cœur du temps, Hommage à Jean-Carlo Flückiger, (textes réunis par Christine Le Quellec Cottier et Claude Leroy, Champion, 2014). Feuilles de route 2015 (p. 188-191)
  • La Brûlure suivi de Marie-Salope de Gisèle Bienne, (Actes-Sud), Europe, juin, 2015.
  • Histoire de l’humanisme en Occident de Abdennour Bidar (Armand Colin, 2014) Champion, 2015, Fabula, février 2015.
  • L’étrange solitude de Manfred Richter de Gisèle Bienne, (Actes Sud, Europe, septembre 2013, p. 360-361.
  • Les « Hagiographes de la main gauche », d’Aude Bonord, (Classiques Garnier, 2011) Revue Sciences Humaines (Villeneuve d’Ascq), 2012.
  • Cendrars à l‘établi (1917-1931), sous la direction de Claude Leroy, Non Lieu, 2009, 282 pages, 20 € (actes du colloque de juin 2006 à l’Université de Paris Ouest – Nanterre – La Défense). Europe, n° 972, avril 2010 (p. 391-395).
  • L’imaginaire poétique de Blaise Cendrars, études réunies par Henryk Chudak, Université de Varsovie, 2009, 247 pages (actes du colloque d’octobre 2007 à l’Université de Varsovie).
  • « Aujourd’hui, Cendrars » : Gisèle Bienne, La Ferme de Navarin, « L’un et l’autre », Gallimard, 2008 (133 pages), 14,5 euros.

Conférences à l’Université inter-âges de Poitiers :

  • Colette : le regard d’une femme écrivain sur la Grande Guerre, Poitiers, 24 mars 2016.
  • « La Première Guerre mondiale dans Le Temps retrouvé de Marcel Proust, IUA Poitiers, 23 octobre 2014.
  • Jaurès, « L’esprit vivant d’un monde nouveau » IUA Poitiers, 20 octobre 2013.

Conférence à l’Université de Reims

  • « Jaurès et la science », ACCUSTICA (Acteurs de la Culture Scientifique Technique et Industrielle de Champagne-Ardenne) 12 février 2015.

Cycle de conférences dans le cadre de l’Université du Temps Libre à Reims :

  • 2016-2017 : Colette, un écrivain dans la Grande Guerre.
  • 2015-2016 : Proust : les personnages mènent la Recherche (6 conférences)
  • 2014-2015 : Proust, À la recherche du temps perdu : quelles connaissances cette lecture nous apporte-t-elle, (6 conférences).
  • 2013-2014 : Proust, À la recherche du temps perdu : éthique et esthétique (8 conférences)
  • 2012-2013 : 1913, une année magique ? (7 conférences)

Conférences diverses

  • « La mémoire dans À la recherche du temps perdu », Espace culturel protestant, 7 novembre 2016.
  • « Saint-John Perse : un poète humaniste », Association « À la page », Reims, 17 mars 2016. « La mémoire des Immémoriaux de Segalen » dans le cadre du programme « La mémoire et l’oubli », Lycée Lesven, Brest, 25 février 2016.
  • « Péguy face au monde moderne » Boulogne, « Journée Découvertes » organisée par le Rectorat de l’Académie de Lille et l’Association Découvreurs,  24 avril 2015.

Recherche

Menu principal

Haut de page